A2 Groupe

Partout dans le monde, des façades modernes qui marquent les esprits !

Partout dans le monde, des façades modernes qui marquent les esprits !

Publiée le mardi 24 mai 2022

Entre prouesses techniques et génie marketing, les façades contemporaines marquent les esprits et participent au rayonnement de leur zone d'implantation.  Au cœur des capitales ou en périphérie des grandes villes, ces constructions étonnent et intriguent. En voici quelques exemples.

 

Quelques exemples de façades modernes

 

Les reflets de l’Harpa de Reykjavik

 

Au premier regard, le Centre de concerts et de conférences de Reykjavik en Islande surprend par son volume spectaculaire. Ensuite, la qualité de la façade se révèle par sa réaction à la lumière. Les alvéoles de verre sur une structure d'acier répondent aux moindres oscillations de l’eau du vieux port. L'édifice du front de mer est l'œuvre du cabinet d’architectes danois Henning Larsen avec la collaboration de l’artiste contemporain islandais Olafur Eliasson.

 

En 2013, le Prix Mies van der Rohe est décerné à cette construction désormais emblématique de la capitale islandaise. Parmi les qualités qui ont motivé la décision du jury : « un jeu de lumières colorées et changeantes qui favorise le dialogue entre la ville et l’intérieur du bâtiment ».

 

L’identité visuelle du centre commercial de Cormontreuil, près de Reims

 

Au sud de Reims, le nouvel espace commercial baptisé « Time Square » est recouvert d’un bardage plutôt malin. Le groupe Frey, spécialiste de l’urbanisme commercial, a fait le pari de mettre en œuvre une façade-enseigne. Il s’agit en réalité de contourner la réglementation qui interdit les enseignes défilantes, réservées aux pharmacies. Qu’à cela ne tienne, à Cormontreuil c’est la façade qui défile !

 

Le bardage d’acier gris anthracite a été percée de 8 000 trous sur une surface de 3 mètres de haut par 240 mètres de long. Les dalles avec LED sont préconçues en usine, facilitant les conditions d'installation sur place par le façadier. Le groupe a confié ce projet de façade moderne lumineuse et dynamique à l’architecte Giovanni Pace. Le petit joyau de communication de l’agglomération rémoise s’est illuminé en 2016.

 

Le volume incurvé du musée Soumaya à Mexico

 

Sur le parvis du musée Soumaya, les visiteurs sont dominés par une forme qui semble s’étirer inexorablement vers le ciel. Le volume aux lignes courbes et fluides a été pensé par l’architecte Fernando Romero. La structure en acier renferme neuf étages de salles d'exposition, d’espace de stockage, de bureaux, un auditorium, mais aussi une librairie, une bibliothèque et un café-restaurant.

 

Cet écosystème artistique est recouvert de 16 000 tuiles hexagonales en aluminium qui renvoient différentes teintes aux observateurs. La forme incurvée est ainsi soulignée par un dégradé de reflets passant de tons chauds aux tons froids. L'édifice de près de 50 mètres de haut abrite notamment un moulage de bronze de la colossale Porte de l’Enfer de Rodin.

 

L’efficacité des tours Al Bahar à Abu Dhabi

 

Les gratte-ciel titanesques ne manquent pas dans la capitale des Émirats arabes unis. À Abu Dhabi, les tours Al Bahar ont ceci de particulier que leurs enveloppes extérieures évoluent pour optimiser le confort thermique à l’intérieur des bureaux. Sur la ligne d’horizon, les deux capsules jumelles sortent de terre dotée d’une double peau semblable à l’écorce d’un palmier. 

 

La réalisation achevée en 2012 est l'œuvre de l’agence britannique Aedas et du cabinet d'ingénierie dubaïote Diar Consult. Les écrans solaires amovibles situés devant les parois vitrées de l’édifice sont pilotés à distance. Ils s'ouvrent et se referment en fonction de l'exposition de la façade au rayonnement solaire pour une économie d’énergie de l'ordre de 50 %, dans une région qui enregistre des besoins conséquents en climatisation. Cette architecture innovante a remporté le second prix de l’Emporis Skyscraper Award 2012. 

 

L’éclatant Stade national de Pékin

 

Le Beijing National Stadium offre une profusion de couleurs éclatantes traversant une structure singulière surnommée le « nid d’oiseau ». Principal théâtre des jeux olympiques et paralympiques de l’été 2008, le stade se distingue par ses dimensions (333 mètres de long, près de 300 mètres de large et 69 mètres de haut) et par son architecture dynamique. Sa mise en œuvre repose sur 42 000 tonnes d’acier. 

 

Une structure pionnière pour laquelle il a fallu repenser les méthodes de calcul et d'exécution. L’ossature d’acier est recouverte d’une membrane polymère qui améliore les conditions d’éclairage à l'intérieur du stade. À la nuit tombée, la lumière jaillit par les formes complexes de la façade. Les luminaires, par centaines, habillent la construction de couleurs différentes au gré des événements.

 

Acodi spécialiste des façades modernes et contemporaines

 

Fabricant-concepteur de façades contemporaines, Acodi accompagne les conceptions architecturales novatrices depuis plus de 25 ans. La créativité des architectes se heurte à des limites techniques sans cesse repoussées par le besoin de réinventer nos bâtiments. Acodi met son expertise au service des projets innovants avec des solutions pratiques qui permettent d’aller plus loin dans la conception de façades originales et performantes :

  • système de pose par accrochage ;
  • système de pose par emboîtement de modules ;
  • système de pose par fixation frontale de panneaux.

 

Ces solutions ouvrent de nouvelles possibilités d'installation de bardages métalliques, de façades modernes perforées et nervurées, de panneaux composites aluminium ou laminés HPL ou encore d'enveloppes extérieures en solid surface.

 

Acodi s'investit dès la phase d’étude pour partager son expertise technique et son savoir-faire et apporter des réponses ciblées pour donner vie aux ambitions architecturales les plus originales.