A2 Groupe

La sécurité incendie des façades de bâtiments

La sécurité incendie des façades de bâtiments

Publiée le samedi 12 décembre 2020

Constituant la face extérieure d’une construction, la façade est une partie importante du bâtiment. Elle permet d’améliorer l’isolation thermique et de protéger le bâtiment face aux différentes agressions météorologiques qu’il peut subir. La façade représente également un enjeu important pour la sécurité incendie. Découvrez quels sont les principes fondamentaux pour garantir la résistance au feu des façades.

 

Un enjeu primordial pour la sécurité des occupants

La réalisation de la façade présente un défi en termes de protection contre les incendies. Les matériaux composants doivent être pratiquement incombustibles. 

Le développement des immeubles de grande et de moyenne hauteur rend l’enjeu encore plus important. En effet, la façade ne doit pas uniquement répondre à des critères esthétiques. La performance des matériaux joue un rôle très important dans la propagation des flammes, en cas d’incendie. Par conséquent, la sécurité incendie des façades de bâtiments présente un intérêt international.

Dans les constructions, on distingue deux types de systèmes anti-feu complémentaires : les dispositifs passifs et actifs.

 

Un système anti-feu passif

Les dispositifs anti-incendie passifs concernent les solutions constructives du bâtiment : murs, portes, façade, isolation…

Le rôle des éléments passifs est de ralentir la propagation du feu et de laisser le temps aux occupants d’évacuer le bâtiment.

Par exemple, dans les systèmes de revêtement pare-pluie, des barrières coupe-feu sont utilisées pour éviter la propagation du feu. Ces barrières sont spécialement conçues pour limiter le mouvement du feu à l'intérieur du bâtiment. Il est essentiel d'employer des matériaux incombustibles pour l'isolation, la structure et le revêtement de façade.

 

Un système anti-feu actif

Les équipements anti-feu actifs concernent toutes les installations de détection, d’extinction automatique ou manuel d’incendie et d’extracteur de fumée. Tous les ERP ou immeubles d’habitation doivent être équipés avec ces systèmes.

Le nombre d’équipements nécessaires varie en fonction de la catégorie d’ERP et du nombre de personnes qui occupent le bâtiment.

 

Une façade résistante au feu pour limiter les risques

Les matériaux de façades doivent donc être sélectionnés avec soin. Si les matériaux choisis s’avèrent être inflammables, en cas d’incendie, les flammes risquent de se propager par la façade et engendrer de gros dégâts.

Tous les matériaux de façade doivent indiquer leur réaction au feu conformément à la norme européenne EN 13501-1 et doivent répondre au classement Euroclasses A1/A2-s1-d0, incombustible. Les Euroclasses déterminent la combustibilité des matériaux.

Les matériaux classés A1 ou A2 sont incombustibles, tandis que ceux classés de B à F sont considérés comme combustibles. L’utilisation de matériaux incombustibles est fortement recommandée dans tous les bâtiments. Cependant, pour les bâtiments d’habitation individuelle ou les petits bâtiments ne recevant pas de public, il n’est pas obligatoire d’utiliser des matériaux classés incombustibles.

Les panneaux de façade A1 et A2 contiennent moins de contenu calorifique (PCS), ce qui les rend moins dangereux. Les panneaux classés B-F contiennent plus de contenu calorifique, mais sont cependant traités avec des agents ignifuges pour ralentir leur inflammabilité.

 

Un dispositif anti-feu complet dans les ERP

L’ininflammabilité des matériaux de façades ne sont hélas pas suffisants pour sécuriser un bâtiment. Pour éviter que les flammes ne se propagent en cas d’incendie et pour limiter les conséquences, le Code de la construction et de l’habitation a établi les grands principes fondamentaux pour la sécurité anti-incendie dans les ERP (Établissements recevant du Public).

 

Assurer l’évacuation rapide des occupants

Dans un ERP, on parle d’évacuation totale ou différée des occupants. En cas d’incendie, le système d’évacuation doit permettre aux usagers de se rendre le plus rapidement possible vers les issues de secours les plus proches. Les issues prévues à cet effet doivent donc être accessibles et utilisables en toutes circonstances.

 

Permettre l’accès aux services de secours et de lutte contre les incendies

Les sapeurs-pompiers doivent pouvoir accéder à l’ERP dans les meilleures conditions possibles. Pour ce faire, ils disposent en général de voies d’accès bien dimensionnées à la capacité d’accueil de l’établissement.

La bonne répartition des façades et des accès contribue également à une intervention plus efficace des professionnels, et donc à une évacuation plus rapide des occupants.

 

Faciliter l’intervention des services de secours et de lutte contre les incendies

L’enjeu est de permettre aux professionnels d’intervenir le plus rapidement possible et de pouvoir mettre en œuvre le matériel d’extinction.